Rechercher

Force tranquille

Mis à jour : mars 17

Arrêt de travail, perte de revenus, contagion, maladie…tous ces mots sont à connotation très anxiogène pour tous.


Et je ne parle même pas de ceux-ci : fermeture forcée, isolement, mise en quarantaine, hospitalisation, soins intensifs, population à risque, létalité.


Début mars, la météo annonçait un printemps doux et lumineux et tout-à-coup BOUM!

COVID-19 s’est invité à la fête. Et pour le moment, il semble faire le party vraiment tout seul de son bord. Évidemment, chacun de nous a la responsabilité de suivre les recommandations des instances de santé publique, mais à part ça, que peut-on faire pour tenter de ne pas vivre dans l’angoisse et l’inconnu?

Car c’est bien là le nœud de l’affaire : ne pas savoir, ne pas choisir et se sentir à la merci d’un je-ne-sais-quoi collectif.

Ces situations d’exception peuvent marquer à jamais certains individus et c’est la raison pour laquelle plus nous serons nombreux à faire le CHOIX CONSCIENT de gérer certains éléments dans la crise, plus il règnera dans la collectivité un sentiment de coopération, de respect, de soutien. Et ça, ce n'est pas banal, et ça aide vraiment à mieux gérer le stress de l’inconnu.

Soyez celui et celle qui partage, donne, soutient et renforce les pensées positives.

Soyez conscient que la situation actuelle nous échappe, mais que le quotidien nous appartient, que nous sommes les seuls à décider de comment se déroulera la journée avec nos proches, nos enfants, nos voisins, etc.


Et plus que tout, prenez soin de vous. Ressortez des gardes-robes la vieille guitare de votre jeunesse. Dessinez quelque chose de joli sans trop y penser. Cuisinez avec les enfants. Et reposez-vous!


Votre système immunitaire prendra toutes les heures de repos, relaxation, respiration et calme que vous lui offrirez, et en ce moment, c’est capital de pouvoir compter sur lui!


0 vue
6_LaRuche_BasSaintLaurent.png

Merci aux généreux

contributeurs